Archive mensuelle de avril 2007

Page 5 sur 10

Belém…

Nuit horrible à rebondir toute les 5 secondes contre l’un de mes voisins. Le roulis du bateau, très accentué par un fleuve plus agité vu son embouchure plus proche, amplifie terriblement le balancement des hamacs. Certains entrent en résonance et leur amplitude devient impressionnante. Et, gaffe aux chocs avec les proches voisins… 5h1/2, sans avoir vraiment fermé l’œil, le bateau accoste à Belém. On reste encore 3/4h à bord, pour que la lumière du jour guide plus facilement nos pas, dans une ville inconnue et réputée dangereuse.

p4080181.jpg 

Petite marche matinale dans les rues désertes d’un dimanche matin. On ne croise que quelques sportifs qui font leur jogging le long des grandes avenues qui quadrille la ville. Après quelques difficultés pour nous orienter, on rejoint l’hôtel Fortaleza qu’on avait conseillé à Paul. Après un petit repos et une douche salutaire, on reprend nos pérégrinations dans la ville, le nez au vent, nous laissant guider par le hasard. On tombe sur la Plaça do républicain, le poumon de la ville avec son marché très animé, installé dans les allés d’un parc pleins d’arbres, de bassins, de monuments en tout genre. Cette place ressemble à si méprendre à un parc du Quito moderne que j’ai vu il y a 5 ans maintenant… A partir de là, je ne parviendrai plus pour le reste de la journée à occulter ce réflexe de comparaison des villes sud-américaines que j’ai pu traverser. Nombreux sont les points communs de ces villes : architecture coloniale des édifices religieux et historiques, le délabrement générale des façades, l’austérité des building modernes, l’animation et l’agitation des rues, les trottoirs rapiécé, les rues au bitume défoncé et huileux, la saleté omniprésente… 

p4090191.jpg

Les deux jours à Belém s’organisent autour des emplettes de chacun. Par petits groupes de 2 ou 3, les rotations entre l’hôtel et les boutiques se succéderont jusqu’à notre départ. Il nous aura fallu gérer une petite galère avec nos cartes bleues qui ont décidées de rester silencieuses au moment de prendre du cash pour la fin du séjour. Le soir du lundi, on retombe sur nos pattes, juste avant de grimper dans un bus pour Sao Luis. On embarque pour une douzaine d’heure dans un bus frigorifique avec la clim’ au taquet…

1...34567...10



Célia et Solenn en Chine ! |
voyageUsa2007 |
Appartements en Andalousie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'€spAnA en zOOm
| LE VOYAGE D'ULUWATU...
| Eish!