Archive mensuelle de avril 2007

Page 2 sur 10

Fleuve, Mangrove & Dunes….

A peine sortie du lit qu’on se retrouve installé dans une coque alu’ boostée par un puissant moteur. Direction l’embouchure du rio, pour retrouver les dunes. Aujourd’hui le soleil est avec nous. A pleine vitesse, on laisse les palmeraies qui bordent le fleuve… encore des palmiers bâches, les pieds dans l’eau. La transition avec la mangrove est assez net. Les palétuviers rouges lancent vers le sol gorgé d’eau leurs racines échasses, à l’impressionnante ramification, pour se fixer dans un sol instable. J’suis une nouvel fois surpris par l’homogénéité de cette forêt d’estuaire… Peu de diversité végétale, mais la faune qui s’y cache est très riche. Les mangroves guyanaises d’estuaires, celle qui bordent le Kourou par exemple, possèdent plus d’essences d’arbres différentes. Par chance, au milieu de l’enchevêtrement de racines, j’ai pu apercevoir de près, un ibis rouge picorant les crustacées à l’origine de la couleur de son beau plumage.

p4120420.jpg  

Après une grosse heure de navigation dans l’enchaînement des méandres, entre les îlots et les ramification du fleuve approchant de son embouchure, notre bateau accoste près de quelques habitations installées en bordure des lençois orientales du parc, d’une surface plus petite situé sur la rive droite, là où le sable gagne sur la forêt, ensevelissant les troncs des palétuviers.

p4120367.jpg

Même euphorie que la vielle devant un tel panorama… Je ne peux m’empêcher de partir en courant, comme attiré par cette immensité… Suant & essoufflé, il suffit de faire tomber les fringues avant de se jeter dans l’eau d’une des lagunes pour se rafraîchir. Unique !! Il faut en profiter ! On ne verra cela nul part ailleurs…

p4120373.jpg

Plus tard, de retour au bateau, on continue d’avancer sur le fleuve, s’arrêtant d’abord à un village dominé de son phare puis plus loin, sur un cordon de sable de plusieurs km de long, de 500m de large au moins, coincé entre le fleuve et l’océan. Les plages sont immenses et se partent à perte de vue. Encore une fois, je me jète à l’eau, comme un gamin grisé par la déferlante des vagues sur le rivage. Je retrouve mes 12ans…

p4120378.jpg

Rapidement, je fuie la plage pourtant idyllique, sentant le feu du soleil cramer ma peau. Je ma cale tranquillou, face au fleuve cette fois, absorber par mes penser, cogitant dans tous les sens, confrontant mes souvenirs de voyages passés à celui-ci, échafaudant des projets pour assouvir mes envies de courir le Monde…

p4120369.jpg

Retour à Barreirinhas après la même heure de navigation entre palétuviers de la mangrove et palmiers des berges en approchant du bourg. Puis retour à Sao Luis, après 3h de route…

Un petit coup d file en métropole me rassure sur les écrits de Marie-Laure qui s’achèvent. Malgré ce que je vivais ici, toutes mes pensées étaient tournées vers elle qui avait à gérer son stress de concours alors que je me prélassais au Brésil. C’est l’apogée du contraste de nos deux vies cette année…

12345...10



Célia et Solenn en Chine ! |
voyageUsa2007 |
Appartements en Andalousie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'€spAnA en zOOm
| LE VOYAGE D'ULUWATU...
| Eish!